2_ Crise Au Gouvernement

MARDI 5 JANVIER : Une nouvelle personnalité (Ésaïe 6:5-7)


Dans le sanctuaire, seul le grand prêtre pouvait s’approcher de la présence de Dieu dans le Saint des saints au jour des expiations et avec un écran de fumée protecteur d’encens, ou il mourrait (Lev. 16:2, 12, 13). Ésaïe vit le Seigneur, bien qu’il ne fût pas un grand prêtre, et qu’il ne brulait pas d’encens! Le temple rempli de fumée (Ésaïe 6:4), nous rappelle la nuée dans laquelle la gloire de Dieu apparaissait au jour des expiations (Lev. 16:2). Frappé et pensant que c’était fini pour lui (Exode 33:20; Juges 6:22, 23), Ésaïe s’est écrié en reconnaissant son péché et celui de son peuple (Ésaïe 6:5), rappelant la confession du grand prêtre au jour des expiations (Lev. 16:21). « Debout, dans la lumière éblouissante de la présence divine du Saint des Saints, Ésaïe comprenait que s’il était abandonné à son imperfection et à sa déficience il ne pourrait jamais s’acquitter de la mission à laquelle il était appelé. » Ellen G. White, Prophètes et Rois, p. 423.

Pourquoi le séraphin a-t-il utilisé une braise ardente de l’autel pour purifier les lèvres d’Ésaïe? Ésaïe 6:6, 7.
Le séraphin a expliqué qu’en touchant les lèvres du prophète, sa culpabilité et son péché seraient effacés (Ésaïe 6:7). Le péché n’est pas spécifié, mais il ne doit pas se limiter à un mauvais discours, car les lèvres ne représentent pas seulement la parole, mais aussi toute la personne qui la prononce. Ayant reçu la purification morale, Ésaïe était maintenant en mesure d’offrir une louange pure à Dieu.

Le feu est un agent de purification, car il brule les impuretés (voir Nom. 31:23). Mais le séraphin utilisa une braise du feu spécial et sacré de l’autel, que Dieu Lui-même avait allumé et qui y était maintenu en combustion perpétuelle (Lev. 6:12). Ainsi, le séraphin rendit Ésaïe saint et pur. Il y a plus. Dans le service du sanctuaire, ou du temple, la raison principale de la prise d’une braise de l’autel était d’allumer l’encens. Comparez à Lévitique 16:12, 13, où le grand prêtre doit prendre un encensoir rempli de charbons de l’autel et l’utiliser pour allumer de l’encens. Mais dans Ésaïe 6, le séraphin applique le charbon à Ésaïe plutôt qu’à l’encens. Alors qu’Ozias voulait offrir de l’encens, Ésaïe est devenu comme de l’encens! Tout comme le feu sacré allume l’encens pour remplir la maison de Dieu d’un parfum sacré, il allume le prophète pour répandre un message saint. Ce n’est pas un hasard que dans les versets suivants d’Ésaïe 6 (Ésaïe 6:8 et suivants), Dieu envoie Ésaïe à Son peuple.

Lisez dans la prière la réponse d’Ésaïe (Ésaïe 6:5) à sa vision de Dieu. Comment y voyons-nous une expression du problème fondamental, celui d’un peuple pécheur  existant dans un univers créé par un Dieu « Saint, saint, saint »? (Ésaïe 6:3, LSG).


Pourquoi Christ sur la croix était-Il la seule réponse possible à ce problème? Que s’est-il passé sur la croix qui a résolu ce problème?

gradient-facebook-icon.jpg
iconfinder_youtube_834723.png
Apple.png
android.png

3601 Edgeview Drive ,Indian Trail,NC 28079 |  radiovoxdeiministry@gmail.com  |  Tel: 704-628-7154

 Opening Hours: 24/7

©2023 by SPA Ministry. Proudly created with Wix.com , privacy